Connectez-vous S'inscrire
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Menu

Château de Cheverny


Château de Cheverny
L’histoire du château

Le domaine de Cheverny appartient à la même famille depuis plus de six siècles, les Hurault, financiers et officiers au service de plusieurs rois de France. Le château est l’un des plus grands de la Vallée de la Loire et il est toujours habité par les descendants des Hurault : le Marquis et la Marquise de Vibraye. Du premier château, construit au XVIème siècle, il ne reste que de rares vestiges, dont la trace est encore visible dans les communs. Puis, la seigneurie devient au milieu du XVIème siècle la propriété de Diane de Poitiers, maîtresse du roi Henri II, qui la vend au fils du précédent propriétaire et à son épouse. Leur fils, Henri Hurault, et son épouse Marguerite Gaillard de La Morinière, bâtissent le château entre 1624" 1624 et 1630. Ils confient la réalisation des travaux à l'architecte Jacques Bougier (dit Boyer de Blois), qui a également travaillé au nouvel aménagement du château de Blois. Il utilise la « pierre de "Bourré (Loir-et-Cher)", une pierre originaire de ce village de la Vallée du Cher. Elle a la particularité de blanchir et durcir en vieillissant, ce qui explique la blancheur des façades du château. Leur fille, Élisabeth, marquise de Montglas, achève la décoration intérieure vers 1650 avec l’aide du peintre blésois Jean Mosnier. Durant les 150 années suivantes, le château de Cheverny change de propriétaires à plusieurs reprises. Finalement, en 1825, Anne-Victor Hurault, marquis de Vibraye, rachète la propriété de ses ancêtres. Le château de Cheverny est ouvert au public depuis 1922 sur l’idée de Philippe de Vibraye, grand-oncle du propriétaire actuel, le marquis Charles-Antoine de Vibraye. Mais il doit pour cela obtenir l’autorisation de sa mère. Elle accepte à une seule condition : que Cheverny reste fermé le mardi, parce qu’elle y reçoit ses amis ! Le domaine accueille chaque année près de 350 000 visiteurs.

Le château de la Loire le plus magnifiquement meublé

Le château, qui a toujours été habité, présente des pièces de mobilier et des aménagements intérieurs remarquablement bien conservés. Les appartements du premier étage témoignent de l’art de vivre à la française : la chambre des naissances, le boudoir rouge, la chambre d’enfant, la chambre des mariés, la salle à manger et le petit salon. Mais, Cheverny recèle de bien d’autres trésors comme par exemple la tapisserie des Gobelins du 17ème siècle présentée dans la salle d’armes, ou encore la commode d’époque Louis XIV de style Boulle et le régulateur d’époque Louis XV (horloge de précision qui servait à régler toutes les autres pendules du château) que l’on peut admirer dans le salon des Tapisseries. Sans oublier, le lit à baldaquins décoré de broderies persanes du 16ème siècle qui servit à Henri IV lors de son passage dans l’ancien château.

Le parc et les jardins du château

Accessibles au public, un parc à l’anglaise et des jardins d’une superficie de près de 100 hectares entourent le château. Plantés entre 1820 et 1860 par Paul de Vibraye, des arbres d’essences rares et de magnifiques spécimens constituent le parc à l’anglaise : tilleuls, séquoias et plusieurs variétés de cèdres. Le jardin des Apprentis, créé en 2006, se situe entre le château et le pavillon de l’Orangerie, qui a servi de dépôt à une partie du mobilier national pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce jardin de conception contemporaine s’est inspiré des plans retrouvés d’un ancien jardin à la française, qui se trouvait sur le même emplacement. Enfin, le jardin potager a été dessiné et réalisé en 2004, près de la salle des trophées et des communs. Conçu par la Marquise de Vibraye, il combine l’utilisation originale de différents matériaux de couleurs, de légumes et de fleurs.

L’équipage de Cheverny et le chenil

Le domaine de Cheverny est aussi un haut lieu de vénerie, l’art de la chasse à courre. L’équipage de Cheverny est fondé en 1850 par le Marquis de Vibraye. De nos jours, en forêt de Cheverny et dans les forêts voisines, l’équipage prélève exclusivement des cerfs. Dans les communs du château, un chenil héberge près d’une centaine de chiens anglo-français tricolores. Presque tous les jours, à heure fixe, le public peut assister au repas animé des chiens.

L’exposition Tintin

Le château de Cheverny a inspiré le château de Moulinsart à l’auteur de bandes dessinées belge, Hergé. En 1942, au cours d’une nouvelle aventure du reporter Tintin, le château de Moulinsart fait sa première apparition dans Le Secret de La Licorne. Il devient alors le port d'attache de Tintin, de Milou, du professeur Tournesol, du capitaine Haddock et du majordome Nestor. Le Domaine de Cheverny et la Fondation Hergé se sont associés pour réaliser et mettre en place une exposition permanente sur le thème : les secrets de Moulinsart. On peut y voir la chambre de Tintin, le laboratoire du professeur Tournesol, ou encore la cave du château de Moulinsart. Cette exposition est ouverte depuis 2001 au public et a déjà accueilli plus de 650 000 visiteurs.

Château de Cheverny
41700 Cheverny
Tél. : 02 54 79 96 29
http://www.chateau-cheverny.fr/





Pourquoi ce site ?

 
Ras-le-bol des agendas culturels incomplets ?

Alors vous êtes bien sur sortiren41.fr
Notre but : Réunir tous les événements qui ont lieu dans le Loir-et-Cher sur un même support gratuit et facile d’accès pour vous.

Sortiren41.fr n’est pas seulement un site, derrière l'ordinateur nous sommes une équipe qui assure elle-même une veille quotidienne pour vous apporter les annonces que vous ne trouverez pas ailleurs !

Pour ne plus manquer les sorties et évènements près de chez vous : sortien41.fr !